Ma vie avec la Spondylarthrite Ankylosante – Le jardinage du printemps

Le jardinage du Le jardinage du printempsprintemps.

Le printemps c’est magnifique, tout revient à la vie et la luminosité à l’extérieur nous donne plus d’énergie et nous apporte aussi de la bonne humeur. Quand le beau temps arrive, il devient temps de nettoyer le terrain et de planter une panoplie de nouveaux arbustes et de fleurs de toutes les couleurs pour égayer notre environnement.

Et aussi avec l’arrivée du printemps et le début du jardinage, arrive les maux de dos, de genoux et des autres articulations trop sollicitées. Planter à genoux ou penchée vers l’avant trop longtemps, ce n’est vraiment pas une position confortable ou même recommandée pour les gens qui sont atteints de spondylarthrite ankylosante. Mais quand on veut une belle maison gaie et fleurie, on se doit de faire un petit effort car les résultats sont tellement valorisants!

Souvent après seulement une heure de jardinage, moi j’en ai assez! Je le sais pourtant que je devrais vraiment faire de plus courtes séances (45 minutes où moins), me protéger les genoux en mettant un coussin par terre et aussi me lever régulièrement pour m’étirer et redonner à ma colonne vertébrale une position droite/verticale. De plus, à cause de mes pauvres petits poignets qui sont trop souvent sollicités pour creuser et transplanter, je dois régulièrement prendre des pauses de quelques minutes. Finalement le soir après ma journée de jardinage, un bon verre de vin rouge réussit souvent à me faire oublier mes petites douleurs…  L’utilisation d’un sac magique chaud sur mes articulations endolories est aussi très efficace pour que je me sente mieux assez rapidement.

Dans les pires moments où j’ai vraiment ambitionnée sur mon corps durant mes journées de jardinage, il m’est déjà arrivé de devoir prendre des comprimés de Prednisone pour faire diminuer l’inflammation et d’éviter à devoir passer la journée suivante au lit… Cependant cela n’arrive que très rarement que je doive prendre de ces comprimés, je ne les utilise que dans des situations d’extrême inconfort.Le jardinage du printemps

Bien que ce ne soit pas de tout repos que de planter fleurs et buissons, cette activité printanière m’apporte beaucoup de joie et de satisfaction. C’est tout même beaucoup moins difficile de jardiner que de pelleter toute la neige qui nous tombe dessus en hiver!