Bonne nouvelle pour les résidents du Yukon

Yukon flag clip artMise à jour des critères pour le denosumab (Prolia®) dans le traitement de l’ostéoporose et le tocilizumab (Actemra®) dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

Le Yukon a récemment ajouté deux médicaments à sa liste de médicaments remboursables : le denosumab (Prolia®) pour l’ostéoporose et le tocilizumab (Actemra®) pour la polyarthrite rhumatoïde. Les deux médicaments appartiennent à la catégorie des médicaments d’exception en vertu du régime public d’assurance-médicaments (section personnes âgées) et du programme des maladies chroniques, qui tous deux exigent une demande d’évaluation par le Groupe de travail sur la liste des médicaments.

Les patients nécessitant un médicament contre l’ostéoporose mais ne pouvant utiliser des bisphosphonates peuvent maintenant utiliser le denosumab. Quant au tocilizumab, il peut maintenant être utilisé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde active grave sur recommandation d’un spécialiste de la polyarthrite rhumatoïde chez les patients qui ne tolèrent pas la méthotrexate ou n’y répondent pas de façon adéquate après un essai de douze semaines et ayant utilisé le léflunomide pendant au moins dix semaines.

Le tocilizumab fait partie de la classe de médicaments appelés « biologiques » (pour modificateurs de la réponse biologique) qui visent les voies spécifiques causant l’inflammation et la destruction des articulations. Le tocilizumab a été conçu spécifiquement pour inhiber ou ralentir la production d’IL-6 (la protéine provoquant l’inflammation en cas de surproduction) par l’organisme et dont l’efficacité dans le traitement des symptômes et du processus morbide sous-jacent de la polyarthrite rhumatoïde a été constatée.

Étant donné que chaque personne atteinte d’ostéoporose et de polyarthrite rhumatoïde répond différemment aux médicaments disponibles, aucun médicament biologique n’est absolument efficace par lui-même chez toutes les personnes atteintes de la maladie. C’est pourquoi la mise à jour des critères augmente les chances de chaque patient de trouver le médicament le mieux adapté à sa condition et nous tenons à féliciter le Yukon pour ce pas dans la bonne direction qui le rapproche des autres provinces du Canada.

Cliquez ici pour la version la plus à jour de la fiche-rapport du comité ACE sur le remboursement des modificateurs de la réponse biologique par les régimes publics provinciaux.