Le gouvernement du Canada publie un rapport au sujet des Conditions de travail souples

L’arthrite au travail

Le gouvernement du Canada publie un rapport au sujet des Conditions de travail souples

Travailler avec les patients pour introduire le droit d’accès à des conditions de travail souples au Canada. 

Table from the reportAu cours des mois de mai et juin 2016, les Canadiens ont pu participer à une consultation en ligne sur l’introduction d’un important droit d’accès à des conditions de travail souples, en vertu du Code canadien du travail. Les intervenants ont tous partagé leur expertise, leurs préoccupations, leurs idées et leur expérience personnelle par le truchement de sondages en ligne, de propositions écrites et de discussions en table ronde.

Le comité ACE a participé à ces consultations menées par Emploi et Développement social Canada en étant présent pour les discussions en table ronde tenues à Vancouver et en collaborant à une proposition écrite de l’Alliance de l’arthrite du Canada.

Dans son rapport présenté à l’issue de la consultation, le ministère Emploi et Développement social Canada référait à l’arthrite en ces termes :

Dans les commentaires formulés sous la rubrique : Conditions de travail souples :

Bien que cet aspect ait été mentionné moins fréquemment, certains répondants ont signalé que leur milieu de travail offrait des heures de travail flexibles, notamment le partage de poste et le travail à temps partiel. Ils ont souligné que ce sont souvent les employés plus âgés ou atteints d’une maladie chronique et souhaitant demeurer actifs sur le marché du travail qui utilisent ces options ou encore les employés qui effectuent un retour au travail à la suite d’un congé parental ou d’un autre type de congé.

Dans les commentaires formulés sous la rubrique : Avantages

Des groupes d’intérêt, ainsi que plusieurs organisations patronales et syndicales et des universitaires ont souligné que les conditions de travail souples étaient tout particulièrement importantes pour les employés ayant une invalidité comme la sclérose en plaques ou l’arthrite, ou souffrant de troubles mentaux et dont les symptômes sont considérés comme épisodiques (c’est-à-dire que des périodes de bonne santé peuvent être interrompues par des périodes imprévisibles de maladie et d’invalidité qui ont une incidence sur leur capacité de travailler). Pour ces personnes, les conditions de travail souples sont un moyen de gérer les symptômes, de demeurer productifs et de maintenir leur qualité de vie.

Pour en savoir plus sur les avantages et les défis identifiés par d’autres intervenants advenant la mise en œuvre de conditions de travail souples, cliquez ici : Rapport sur les conditions de travail souples.