Tout ce que vous devez savoir à propos du vaccin contre le zona (Shingrix®) si vous souffrez d’arthrite inflammatoire ou prenez un biologique

Image of files and envelopsQu’est-ce que le zona ?

Le zona (herpès zoster) est une infection causant une éruption cutanée douloureuse et peut entraîner une variété de complications plus complexes et plus graves. Le zona est causé par le virus de la varicelle-zoster (VVZ), celui-là même à l’origine de la varicelle. Le VVZ peut se dissimuler dans les cellules nerveuses d’un individu et y rester, longtemps après qu’il ait récupéré de la varicelle. Le virus peut être latent pendant des décennies et être soudainement réactivé, causant la survenue du zona lorsque le système immunitaire de l’individu porteur s’affaiblit.

Les personnes de plus de 50 ans ainsi que toute personne dont le système immunitaire est affaibli sont plus à risque de développer le zona. Ce qui est le cas chez plusieurs personnes atteintes d’arthrite inflammatoire en raison notamment de la prise de médicaments qui suppriment partiellement ou totalement les réactions immunitaires de leur organisme.

En quoi le vaccin Shingrix® est-il différent ?

Shingrix® n’est pas un vaccin vivant, votre organisme ne pourra donc pas contracter le zona à partir du vaccin. Un autre vaccin contre le zona, le Zostavax®, ne convient pas aux personnes ayant un système immunitaire affaibli parce qu’il s’agit justement d’un vaccin vivant.

Qui devrait recevoir le vaccin Shingrix® ?

  • Le vaccin Shingrix® est recommandé chez les adultes de plus de 50 ans pour la prévention du zona et de ses complications.
  • Si vous avez moins de 50 ans et que votre système immunitaire est affaibli, votre médecin pourrait vous recommander de recevoir le vaccin.
  • Le vaccin est recommandé même si vous ne vous rappelez pas avec certitude avoir déjà contracté la varicelle.
  • Les personnes ayant déjà reçu le vaccin Zostavax® devraient quand même recevoir le vaccin Shingrix®.
  • Si vous avez déjà souffert de zona, il est tout de même recommandé de recevoir le vaccin afin de prévenir toute survenue de la maladie. On peut contracter le zona à deux et trois reprises.

Quoi d’autre devriez-vous savoir à propos du zona ?

  • Le vaccin est administré en deux doses. La deuxième dose peut être administrée dans un délai de 2 à 6 mois après la première.
  • La douleur et la rougeur au site d’injection sont les réactions les plus courantes à l’administration du vaccin. Chez certaines personnes, des effets secondaires supplémentaires peuvent se produire, tels que des maux de tête, de la fièvre et un dérangement d’estomac. Ces effets secondaires peuvent persister pendant quelques jours.

Le contenu de cette infolettre ne constitue pas un conseil médical. Il est important de consulter votre médecin avant de recevoir le vaccin Shingrix®. En collaboration avec votre rhumatologue, vous pouvez choisir la meilleure option convenant à votre situation de santé actuelle et votre historique médical.