All posts related to "médicament"

Bonne nouvelle pour les Canadiennes et Canadiens atteints de polyarthrite rhumatoïde et de spondylarthrite ankylosante

A woman happy about good news for CanadiansLe Yukon, l’Ontario et la Colombie-Britannique ont récemment ajouté le biosimilaire de l’étanercept (Brenzys®) à leur liste provinciale de médicaments remboursables respective pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et de la spondylarthrite ankylosante. Les critères et les conditions qui suivent doivent être respectés :

  • Critère clinique : à utiliser chez les patients lorsque l’étanercept est considéré comme l’option thérapeutique la plus appropriée.
  • Conditions : le Brenzys® doit être remboursé selon les mêmes modalités que l’Enbrel®; et le traitement par le Brenzys® devrait être beaucoup plus économique que l’Enbrel® pour les régimes d’assurance-médicaments publics dans les juridictions visées

Le 25 octobre 2016, ce biosimilaire de l’étanercept (Brenzys®) a été approuvé pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et de la spondylarthrite ankylosante. Le Brenzys® est un biosimilaire dont le produit de référence, Enbrel®, est autorisé au Canada. Les deux produits contiennent l’ingrédient pharmaceutique actif, l’étanercept. Le mécanisme d’action du Brenzys® cible la molécule du facteur de nécrose tumorale alpha (TNFa). Le Brenzys® est administré par injection sous-cutanée. Veuillez cliquer ici pour lire les détails du sommaire de la décision de Santé Canada pour le Brenzys®.

Pour les détails de l’inscription aux listes de médicaments remboursables, accédez à la fiche-rapport JointHealth™ sur les médicaments contre l’arthrite.

Les listes de médicaments assurés par les régimes provinciaux, à votre disposition

Map of Canada

(Cliquez sur la carte pour plus de renseignements sur les mises à jour apportées aux listes de médicaments assurés par les régimes provinciaux.)

Les listes de médicaments assurés par les régimes provinciaux, à votre disposition

Bonnes nouvelles pour les personnes atteintes d’une forme auto-immune d’arthrite au Canada !

Le comité ACE (Arthritis Consumer Experts) rend compte des toutes dernières nouvelles pour vous. Prenez connaissance des modifications importantes apportées aux listes de médicaments assurés par les régimes des provinces et de leur impact sur les Canadiennes et Canadiens aux prises avec une forme auto-immune d’arthrite. Ces modifications, qui sont abordées dans cette mise à jour, affectent directement les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde (PR), de spondylarthrite ankylosante (SA), d’arthrite psoriasique (APs) et d’arthrite juvénile idiopathique (AJI). Continue reading

mensuel JointHealth™ – Guide annuel JointHealth™ sur les médicaments

Guide annuel JointHealth™ sur les médicaments

Le guide de référence rapide et fiable sur les médicaments contre l’arthrite qui sera d’une grande utilité pour vous et votre équipe de soins lorsqu’il s’agira de passer à l’étape « Parlons médicaments »

French March JHM Title PageCette année encore, le Guide des médicaments JointHealth™ vous offre, à vous, à nos membres, à nos abonnés et à nos visiteurs en ligne, de l’information factuelle et concise sur les médicaments les plus fréquemment prescrits dans le traitement des formes inflammatoires de l’arthrite et de l’arthrose. Des articles de fond sur de nouveaux médicaments, les progrès scientifiques permettant de mieux comprendre l’importance de l’initiation en temps opportun de la médication en dose appropriée et le point de vue du patient à l’étape « Parlons médicaments » sont des éléments essentiels qui ouvrent la voie à la « médecine personnalisée ».

Vous trouverez dans cette édition du Guide des médicaments les renseignements sur les médicaments utilisés dans le traitement des maladies suivantes : la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, l’arthrite juvénile idiopathique (systémique), l’arthrite psoriasique, le lupus érythémateux disséminé, la vascularite, l’arthrose et l’ostéoporose.

Dans ce numéro du mensuel JointHealth™, vous trouverez également :

  • Des précisions sur un nouveau médicament à petite molécule cible et un nouveau produit biologique ultérieur, approuvés au Canada en 2014.
  • Une entrevue avec Alison Hoens, atteinte de polyarthrite rhumatoïde, sur les choix des médicaments dans un plan de traitement.
  • Un historique de l’utilisation de la méthotrexate dans le traitement de l’arthrite.
  • La recherche émergente dans le domaine de la médecine personnalisée.

Le comité ACE interroge les Canadiens: Comment se classe votre province?

LE COMITÉ ACE INTERROGE LES CANADIENS : COMMENT SE CLASSE VOTRE PROVINCE ?
La fiche-rapport du comité ACE aide les Canadiennes et Canadiens à évaluer leur accès au remboursement des médicaments contre l’arthrite 

(Vancouver, BC ) — Dans sa 8e édition annuelle de sa fiche-rapport JointHealth™ sur les médicaments contre l’arthrite, le comité ACE (Arthritis Consumer Experts) indique que, selon leur lieu de résidence, les Canadiennes et Canadiens atteints d’une forme auto-immune d’arthrite ont accès à moins d’options de traitement ou peuvent avoir à « franchir plusieurs obstacles » avant d’être admissibles au remboursement des médicaments qui leur ont pourtant été prescrits par leur rhumatologue.

« Le comité ACE continue de lutter pour le respect des droits des personnes atteintes d’arthrite en prenant notamment les devants dans les revendications concernant l’accès équitable et en temps opportun au remboursement des médicaments contre l’arthrite par les régimes publics et privés d’assurance-médicaments. Les études ont démontré qu’un budget plus consistant dans le remboursement des médicaments contre la polyarthrite rhumatoïde dans la dernière décennie a entraîné une baisse du taux d’hospitalisation, un meilleur état fonctionnel des patients et une plus faible incidence d’incapacité au travail » souligne Cheryl Koehn, fondatrice et présidente du comité ACE.

JH report Card 2015-FR Continue reading

Nouveaux médicaments émergents

Dr. Kam Shojania

Dr. Kam Shojania

Parce que deux personnes atteintes d’une forme inflammatoire (auto-immune) d’arthrite ne répondent pas de la même façon à un même médicament—et plusieurs n’y répondent pas suffisamment bien ou même pas du tout—il existe un besoin évident de disposer d’un plus grand choix de médicaments pour traiter ce groupe de maladies graves.

La bonne nouvelle est que la recherche orientée vers de nouveaux médicaments se poursuit toujours. Nous traiterons ici de deux médicaments « à petites molécules » non encore disponibles sur le marché et qui fonctionnent d’une façon tout à fait nouvelle, et d’un médicament biologique qui vient juste d’être approuvé par Santé Canada. Afin de nous permettre d’avoir une meilleure compréhension de ces médicaments, nouveaux et à venir, nous en avons parlé avec le Dr Kam Shojania, chercheur scientifique du centre Arthrite-recherche Canada et président du comité consultatif du comité ACE. Continue reading

Demande de rétroaction de patient sur le traitement de l’arthrite psoriasique

Megaphone GraphicSouffrez-vous d’arthrite psoriasique ou prodiguez-vous des soins à quelqu’un qui en souffre ? Vos commentaires seraient précieux.

Le 21 janvier dernier, Santé Canada approuvait l’ustekinumab pour le traitement de l’arthrite psoriasique. Le Programme commun d’évaluation des médicaments (PCEM) accueille actuellement les commentaires et suggestions des patients et des fournisseurs de soins sur la présentation par le fabricant de l’ustekinumab (Stelara®) pour le traitement de l’arthrite psoriasique.

Le PCEM fait partie de l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé. Le PCEM examine avec objectivité et rigueur l’efficacité et la rentabilité des médicaments et fournit des recommandations aux régimes d’assurance-médicaments publics du Canada (à l’exception du Québec) quant à leur inscription sur la liste des médicaments assurés.

Afin de l’aider dans son processus de recommandation, le PCEM accepte la rétroaction de groupe de patients comme le comité ACE (Arthritis Consumer Experts). C’est dans cette optique que nous désirons recueillir vos commentaires pour communication au PCEM.

Voici l’information que recherche le PCEM dans ce dossier particulier : Continue reading

Bonne nouvelle pour les résidents du Yukon

Yukon flag clip artMise à jour des critères pour le denosumab (Prolia®) dans le traitement de l’ostéoporose et le tocilizumab (Actemra®) dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

Le Yukon a récemment ajouté deux médicaments à sa liste de médicaments remboursables : le denosumab (Prolia®) pour l’ostéoporose et le tocilizumab (Actemra®) pour la polyarthrite rhumatoïde. Les deux médicaments appartiennent à la catégorie des médicaments d’exception en vertu du régime public d’assurance-médicaments (section personnes âgées) et du programme des maladies chroniques, qui tous deux exigent une demande d’évaluation par le Groupe de travail sur la liste des médicaments. Continue reading

Les plus récents courants de pensée sur la prévention et la détection précoce de la PR


Les avantages de la détection la plus précoce possible de la polyarthrite rhumatoïde et de sa prévention ont été soulignés à la réunion EULAR 2013 dans le cadre de la présentation captivante d’une étude réalisée sur quatre nouveaux marqueurs biologiques.

« Prevention is better than a cure : a new dawn for the management of RA? » (Mieux vaut prévenir que guérir : un jour nouveau dans la gestion de la PR ?), tel était le titre de la présentation de la conférencière invitée, Dre Danielle M. Gerlag, experte en immunologie clinique et en rhumatologie, à l’université d’Amsterdam aux Pays-Bas. Continue reading

Méthotrexate : une pièce maîtresse de l’arsenal du traitement de la PR

La prise de méthotrexate (MTX) au stade précoce de la polyarthrite rhumatoïde augmente les chances d’atteindre une rémission de la maladie, un objectif important de la stratégie de traitement.

Médicament modificateur de la maladie de préférence comme thérapie initiale pour le traitement de la PR, la méthotrexate peut être administrée de deux façons : oralement ou par injection sous-cutanée (sous la peau). La voie d’administration a-t-elle un impact ? C’est à cette question précise qu’une étude canadienne, menée par Dr Glen Hazlewood de l’université de Calgary, a tenté de répondre.

L’étude a suivi des patients de CATCH (Canadian Early Arthritis Cohort) ayant reçu un diagnostic de PR mais dont les symptômes étaient récents (moins d’un an) et qui jusqu’ici n’avaient pas eu recours à la méthotrexate.

Un total de 653 patients ont été suivis. De ce nombre, 442 ont pris de la méthotrexate par voie orale et 211 par injection. Les patients ont été évalués selon le pointage de l’indicateur DAS28 (mesure de l’activité de la maladie) au début du traitement et après un an de traitement.
Continue reading

Une étude, la première en son genre, compare deux biologiques pour le traitement de la PR

« Plusieurs de nos essais sont réalisés en comparaison avec un placebo. Toutefois, au bureau ou à la clinique, les patients veulent savoir comment fonctionne le médicament, pas le placebo. »

Voilà comment Dr Michael H. Schiff de l’université du Colorado a présenté en conférence de presse de la réunion EULAR 2013 les résultats de la première étude de comparaison directe, pendant deux ans, de deux médicaments biologiques dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Continue reading