All posts related to "traitement"

Les plus récents courants de pensée sur la prévention et la détection précoce de la PR


Les avantages de la détection la plus précoce possible de la polyarthrite rhumatoïde et de sa prévention ont été soulignés à la réunion EULAR 2013 dans le cadre de la présentation captivante d’une étude réalisée sur quatre nouveaux marqueurs biologiques.

« Prevention is better than a cure : a new dawn for the management of RA? » (Mieux vaut prévenir que guérir : un jour nouveau dans la gestion de la PR ?), tel était le titre de la présentation de la conférencière invitée, Dre Danielle M. Gerlag, experte en immunologie clinique et en rhumatologie, à l’université d’Amsterdam aux Pays-Bas. Continue reading

Méthotrexate : une pièce maîtresse de l’arsenal du traitement de la PR

La prise de méthotrexate (MTX) au stade précoce de la polyarthrite rhumatoïde augmente les chances d’atteindre une rémission de la maladie, un objectif important de la stratégie de traitement.

Médicament modificateur de la maladie de préférence comme thérapie initiale pour le traitement de la PR, la méthotrexate peut être administrée de deux façons : oralement ou par injection sous-cutanée (sous la peau). La voie d’administration a-t-elle un impact ? C’est à cette question précise qu’une étude canadienne, menée par Dr Glen Hazlewood de l’université de Calgary, a tenté de répondre.

L’étude a suivi des patients de CATCH (Canadian Early Arthritis Cohort) ayant reçu un diagnostic de PR mais dont les symptômes étaient récents (moins d’un an) et qui jusqu’ici n’avaient pas eu recours à la méthotrexate.

Un total de 653 patients ont été suivis. De ce nombre, 442 ont pris de la méthotrexate par voie orale et 211 par injection. Les patients ont été évalués selon le pointage de l’indicateur DAS28 (mesure de l’activité de la maladie) au début du traitement et après un an de traitement.
Continue reading

Rappel : Rétroaction de patients demandée sur le traitement de la polyarthrite juvénile idiopathique

Souffrez-vous de polyarthrite juvénile idiopathique ou prodiguez-vous des soins à quelqu’un qui en est atteint ? Vos commentaires sont précieux.

 

Rétroaction de patients demandée sur le traitement de la polyarthrite juvénile idiopathique

Le 15 juillet le comité ACE (Arthritis Consumer Experts) expédiait un JointHealth™ express annonçant la collecte de commentaires de patients en vue de soumettre un rapport au programme commun d’évaluation des médicaments (PCEM).

Il est encore temps de participer. Le PCEM continue de recevoir les commentaires et suggestions sur la présentation du tocilizumab (Actemra®) par le fabricant dans le traitement de la polyarthrite juvénile idiopathique (PJI).

Si vous êtes atteint de PJI ou prodiguez des soins à quelqu’un qui en souffre, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos commentaires d’ici le lundi 5 août 2013 pour que nous soyons en mesure de soumettre un rapport avant la date limite du 12 août.

Veuillez communiquer avec nous à info@jointhealth.org pour fournir vos commentaires ou pour fixer une entrevue téléphonique.

EULAR 2013: Pleins feux sur la polyarthrite rhumatoïde

En juin de cette année, plus de 14 000 personnes dans plus de 110 pays se sont rassemblées à Madrid, en Espagne, pour participer à la réunion annuelle de la Ligue européenne contre le rhumatisme (EULAR 2013), le plus grand événement de rhumatologie en Europe.

Pendant cet événement, plus de 320 causeries et 1 800 présentations révélaient les dernières avancées de la recherche en rhumatologie. Mettant l’accent sur la polyarthrite rhumatoïde (PR), le comité ACE souligne quelques-unes des nouvelles conclusions de la recherche dans ce numéro du Mensuel JointHealth™.

Souffrez-vous de colite ulcéreuse ou prodiguez-vous des soins à quelqu’un qui en souffre ?

Souffrez-vous de colite ulcéreuse ou prodiguez-vous des soins à quelqu’un qui en souffre ? Vos commentaires seraient précieux.Le programme commun d’évaluation des médicaments (PCEM) accueille actuellement les commentaires et suggestions des patients et fournisseurs de soins sur la présentation par le fabricant du golimumab (Simponi®) pour le traitement de la colite ulcéreuse. Plus tôt cette année, la FDA (Administration des aliments et drogues aux États-Unis), approuvait l’utilisation du golimumab dans le traitement de la colite ulcéreuse de modérée à grave, chez les patients adultes. Les symptômes de la colite ulcéreuse sont étroitement associés aux spondylarthropathies séronégatives qui comprennent, entre autres, des maladies comme l’arthrite psoriasique et la spondylarthrite ankylosante. Continue reading

D’autres bonnes nouvelles pour le Manitoba !

sick childLa semaine dernière, nous avions indiqué que le golimumab (Simponi®) allait être ajouté le mois prochain à la liste des médicaments remboursables par le régime public du Manitoba. Et maintenant, nous signalons une autre bonne nouvelle : l’inclusion à la liste, à compter du 17 juillet prochain, du tocilizumab (Actemra®) pour le traitement de l’arthrite juvénile idiopathique (AJI) systémique. Continue reading

Toutes nos félicitations au Manitoba !

Toutes nos félicitations au Manitoba !Le Manitoba occupe actuellement le 11e rang sur la fiche-rapport JointHealth™ sur le remboursement des modificateurs de la réponse biologique par les régimes publics provinciaux. Cette situation est cependant sur le point de changer car à compter du 17 juillet, le golimumab (Simponi®) figurera sur la liste des médicaments remboursés par le régime public du Manitoba.

La province commencera donc à rembourser le coût du médicament selon les critères suivants : Continue reading

Ajout à la Liste des médicaments remboursables de l’Î.-P.-É.

Ajout à la Liste des médicaments remboursables de l’Î.-P.-É.Le certolizumab pegol (Cimzia®), utilisé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PR), vient d’être ajouté à la Liste de médicaments de l’Île-du-Prince-Édouard en vertu du programme pour médicaments onéreux.

Les options de traitements sont donc maintenant plus nombreuses pour les résidents de l’Î.-P.-É. Chaque personne répondant différemment aux médicaments suppresseurs ou modificateurs de la maladie, proposer plus d’options de traitement est donc une excellente nouvelle.

Le certolizumab pegol est un médicament anti-TNF utilisé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Il est administré par injection sous-cutanée à raison d’une injection (seringue préremplie de 200 mg/mL) aux deux semaines.

Pour savoir si le certolizumab pegol ou un autre médicament contre la polyarthrite rhumatoïde vous convient, parlez-en à votre rhumatologue ou au professionnel de la santé qui vous assiste dans la gestion de votre maladie.

Cliquez ici pour la version la plus à jour de la fiche-rapport du comité ACE sur le remboursement des modificateurs de la réponse biologique par les régimes publics provinciaux.