All posts related to "traitement"

Innovations dans le traitement de l’arthrite

numéro offrant la fiche-rapport JointHealth™ et le Guide des médicaments contre l’arthrite

Bien que l’on ne puisse guérir l’arthrite, les progrès scientifiques et l’amélioration des traitements ainsi qu’une meilleure compréhension de la polythérapie permettent aux personnes atteintes d’arthrite de mener une vie plus saine et plus productive. En particulier, les progrès dans le domaine des antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ou ARMM) et des modificateurs de la réponse biologique (ou « biologiques ») ont radicalement changé, pour le mieux, les pronostics de santé pour des milliers de personnes aux prises quotidiennement avec plus d’une centaine de formes d’arthrite.

la fiche-rapport JointHealth™ et le Guide des médicaments contre l’arthritePour s’assurer que tous les Canadiennes et Canadiens aient accès aux médicaments dont ils ont besoin pour le traitement de la forme d’arthrite dont ils souffrent, le comité ACE (Arthritis Consumer Experts) a créé en 2007 la fiche-rapport JointHealth™ sur le remboursement des modificateurs de la réponse biologique par les régimes publics provinciaux. Servant de baromètre pour les Canadiennes et Canadiens désireux de vérifier la performance de leur province par rapport au reste du Canada en matière de remboursement des médicaments, la fiche-rapport évalue la performance des régimes publics d’assurance-médicaments en fonction du nombre de médicaments « biologiques » médicalement requis qu’ils ajoutent à leur liste de médicaments remboursables.

La fiche-rapport est accessible en ligne à jointhealth.org et est mise à jour chaque mois. Une fois l’an, une version imprimée est distribuée aux lecteurs et abonnés du Mensuel JointHealth™, aux députés, aux professionnels de la santé et aux spécialistes de l’arthrite, partout au Canada.

Dans ce numéro du Mensuel JointHealth™, vous trouverez en plus de la fiche-rapport :

  • Le Guide JointHealth™ sur les médicaments contre l’arthrite, un document contenant des renseignements importants sur les médicaments utilisés dans le traitement de l’arthrite, au Canada.
  • Une entrevue avec le docteur Kam Shojania du centre Arthrite-recherche Canada, dans laquelle il parle des médicaments émergents dans le traitement des formes d’arthrite inflammatoire et d’arthrite auto-immune les plus répandues.
  • Des détails sur la campagne de sensibilisation sur les produits biologiques ultérieurs (PBU) menée par le comité ACE en C.-B., en Alberta et en Ontario.
  • De l’information à propos d’un nouveau projet de recherche emballant présenté l’an dernier, dans le cadre d’un colloque annuel regroupant des chercheurs du monde entier.

 

Santé Canada approuve de nouveaux médicaments dans le traitement de l’arthrite inflammatoire

CanadaAvec deux nouveaux médicaments approuvés par Santé Canada ce mois-ci, l’année s’annonce prometteuse pour les personnes atteintes de certaines formes d’arthrite inflammatoire.

En 2014, jusqu’à aujourd’hui, Santé Canada a émis des avis de conformité pour le certolizumab pégol (Cimzia®) dans le traitement de l’arthrite psoriasique (le 2 janvier) et de la spondylarthrite ankylosante (le 15 janvier), et pour l’ustekinumab (Stelara®) dans le traitement de l’arthrite psoriasique (le 21 janvier). Continue reading

Bonne nouvelle pour les résidents du Yukon

Yukon flag clip artMise à jour des critères pour le denosumab (Prolia®) dans le traitement de l’ostéoporose et le tocilizumab (Actemra®) dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

Le Yukon a récemment ajouté deux médicaments à sa liste de médicaments remboursables : le denosumab (Prolia®) pour l’ostéoporose et le tocilizumab (Actemra®) pour la polyarthrite rhumatoïde. Les deux médicaments appartiennent à la catégorie des médicaments d’exception en vertu du régime public d’assurance-médicaments (section personnes âgées) et du programme des maladies chroniques, qui tous deux exigent une demande d’évaluation par le Groupe de travail sur la liste des médicaments. Continue reading

Avis important concernant le méthotrexate sodique injectable à 25 mg/mL

Exclamation SignRenseignements importants en matière d’innocuité approuvés par Santé Canada concernant le MÉTHOTREXATE SODIQUE INJECTABLE à 25 mg/mL (en 2 mL) 

Teva Canada Limitée, en consultation avec Santé Canada, procède volontairement à un rappel de trois lots de méthotrexate sodique injectable à 25 mg/mL (en 2 mL) portant le DIN 02099705, lots 12J30KK, 12J30KH et 12J30KB. Les produits portant ces trois numéros de lots mentionnés ont un potentiel de fissures dans la région du col de la fiole qui peut entraîner un risque d’infection en cas d’utilisation du médicament.

Si le méthotrexate sodique injectable à 25 mg/mL fait partie de votre plan de traitement et que cet avis vous préoccupe, veuillez joindre votre médecin. Si vous avez acheté du méthotrexate sodique injectable à 25 mg/mL portant l’un des numéros de lots mentionnés ci-dessus, veuillez joindre votre médecin, votre pharmacien ou l’hôpital de votre région.

Chaque médicament comporte des risques et des avantages. Envisagez toujours les risques associés à une maladie sous-traitée ou non traitée lorsque vous songez à modifier votre plan de traitement. Comme pour tous les autres aspects de votre plan de traitement, il est recommandé d’en discuter avec votre médecin si vous avez des questions à ce propos.

Pour lire l’avis complet de Santé Canada à l’attention des professionnels de la santé, veuillez cliquer ici.

Les plus récents courants de pensée sur la prévention et la détection précoce de la PR


Les avantages de la détection la plus précoce possible de la polyarthrite rhumatoïde et de sa prévention ont été soulignés à la réunion EULAR 2013 dans le cadre de la présentation captivante d’une étude réalisée sur quatre nouveaux marqueurs biologiques.

« Prevention is better than a cure : a new dawn for the management of RA? » (Mieux vaut prévenir que guérir : un jour nouveau dans la gestion de la PR ?), tel était le titre de la présentation de la conférencière invitée, Dre Danielle M. Gerlag, experte en immunologie clinique et en rhumatologie, à l’université d’Amsterdam aux Pays-Bas. Continue reading

Méthotrexate : une pièce maîtresse de l’arsenal du traitement de la PR

La prise de méthotrexate (MTX) au stade précoce de la polyarthrite rhumatoïde augmente les chances d’atteindre une rémission de la maladie, un objectif important de la stratégie de traitement.

Médicament modificateur de la maladie de préférence comme thérapie initiale pour le traitement de la PR, la méthotrexate peut être administrée de deux façons : oralement ou par injection sous-cutanée (sous la peau). La voie d’administration a-t-elle un impact ? C’est à cette question précise qu’une étude canadienne, menée par Dr Glen Hazlewood de l’université de Calgary, a tenté de répondre.

L’étude a suivi des patients de CATCH (Canadian Early Arthritis Cohort) ayant reçu un diagnostic de PR mais dont les symptômes étaient récents (moins d’un an) et qui jusqu’ici n’avaient pas eu recours à la méthotrexate.

Un total de 653 patients ont été suivis. De ce nombre, 442 ont pris de la méthotrexate par voie orale et 211 par injection. Les patients ont été évalués selon le pointage de l’indicateur DAS28 (mesure de l’activité de la maladie) au début du traitement et après un an de traitement.
Continue reading