L’utilisation de biologiques pendant la grossesse n’entraîne pas…

L’utilisation de biologiques pendant la grossesse n’entraîne pas nécessairement une augmentation des risques d’infections chez les nourrissons

Le comité ACE a surveillé attentivement la recherche sur l’utilisation de biologiques pendant la grossesse en réponse aux interrogations de plusieurs de leurs membres qui songent à fonder une famille et ont des inquiétudes à poursuivre leur traitement aux médicaments biologiques.

Nous avons précédemment rendu compte des travaux de la docteure Mary De Vera, professeure adjointe à la faculté des sciences pharmaceutiques de l’Université de la Colombie-Britannique, et de son équipe de recherche qui ont réalisé une étude parmi la population portant sur les caractéristiques de consommation de médicaments avant, pendant et après la grossesse chez les femmes atteintes de lupus érythémateux disséminé.
picture of woman and her pregnancy
L’équipe de la docteure De Vera a évalué l’utilisation des médicaments chez les femmes enceintes atteintes de lupus résidant en Colombie-Britannique. La plupart des trimestres de grossesses ont été exposés à l’hydroxychloroquine et (ou) à la chloroquine (de 41 à 45 pour cent des trimestres de grossesses exposés). L’équipe de recherche a également observé une hausse de l’exposition aux corticostéroïdes (comme la prednisone) pendant la grossesse, de même qu’après l’accouchement. Ces constats renforcent l’importance des conseils aux femmes sur les décisions en matière de procréation de même que le besoin d’évaluation du rapport risque/bénéfice de l’utilisation des médicaments pendant la grossesse.
Continue reading

Près d’un Canadien sur cinq souffre d’arthrite. Alors qu’attendons-nous pour lancer un mouvement social ?

Picture of Cheryl KoehnLes personnes atteintes d’arthrite doivent réagir. Ensemble, nous devrons faire sortir notre maladie du placard et commencer à en parler, très abondamment.

Au cours d’un récent dîner, un bon ami à moi me confiait quelque chose d’assez révélateur : « Je ne te considère pas comme handicapée ». Pour lui, son commentaire était plutôt un compliment. Mais pour moi, il illustre l’ampleur de cette fausse perception très répandue à propos de la douleur arthritique comme étant un « état » associé au vieillissement et qu’on ne peut pas vraiment traiter. Son commentaire m’a également rappelé à quel point les personnes atteintes d’arthrite, souvent embarrassées à propos de leur maladie, vivent la douleur arthritique en silence, et cela, en dépit du fait que l’arthrite, une maladie invalidante et la cause principale de l’incapacité de travail au Canada, affecte plus de 4,6 millions de Canadiennes et de Canadiens et restreint de près de 20 pour cent les activités de nos concitoyens. Continue reading

JointHealth™ mensuel – janvier 2015: Nouvelle année, nouveau vous !

JHM January Title PageJointHealth™ mensuel – janvier 2015

Nouvelle année, nouveau vous !

Dans notre première édition 2015 du mensuel JointHealth™, nous avons centré nos efforts sur des initiatives visant à aider les femmes canadiennes à mieux gérer leur santé et à améliorer leur qualité de vie. Nous avons également examiné les activités qui se sont déroulées dans le cadre de la troisième année du partenariat du comité ACE (Arthritis Consumer Experts) et du centre Arthrite-recherche Canada avec Pharmaprix/Shoppers Drug Mart, un partenariat centré sur la femme comme l’indique le nom du programme : Femme, corps, esprit, moral.

Certains des articles du bulletin de janvier traitent de :

  • Comment les pharmaciens Pharmaprix peuvent vous aider à gérer votre arthrite.
  • Résolutions du Nouvel An pour les femmes atteintes d’arthrite.
  • L’arthrite et les conditions météo.
  • Comment rester active en 2015

Le comité ACE
jointhealth.org

Continue reading

« Words and Pictures » et la polyarthrite rhumatoïde – À l’affiche, dans un cinéma près de chez-vous

Rarement, pour ne pas dire jamais, la polyarthrite rhumatoïde a-t-elle été illustrée dans un film. Mais vendredi dernier, « Words and Pictures », avec l’actrice Juliette Binoche en vedette, lauréate d’un Oscar, a fait précisément cela.

Words and Pictures raconte l’histoire d’une peintre, Dina Delsanto, incarnée par madame Binoche, qui, atteinte de polyarthrite rhumatoïde (PR), se voit contrainte de modifier sa façon de peindre et doit apprendre à composer avec les défis émotionnels que posent sa maladie. Fort probablement, c’est la première fois qu’un long métrage met ainsi l’accent sur la polyarthrite rhumatoïde, une maladie autoimmune aux symptômes particuliers d’inflammation causant beaucoup de douleur.

La fondatrice du comité ACE (Arthritis Consumer Experts), Cheryl Koehn, a été particulièrement ravie d’être appelée à titre de consultante pour aider madame Binoche dans sa préparation pour le rôle, et honorée qu’on lui demande d’examiner le scénario et de faire part de ses observations afin de s’assurer que le portrait émotionnel d’une personne atteinte de PR était aussi pertinent que possible, dans les limites posées par un long métrage. Chapeau au docteure Linda Li, physiothérapeute consultante pour le comité ACE, qui a assisté madame Binoche dans le rôle de composition physique de son personnage et à monsieur Otto Kamensek, chef de file de la collectivité arthritique et artiste lui-même, qui a partagé son processus artistique et ses œuvres.

Félicitations à toutes les personnes impliquées dans la réalisation de « Words and Pictures » et bravo pour la sensibilisation envers la PR que le film ne manquera pas d’accroître chez le public.

Les femmes et la lutte contre l’arthrite

gants de boxe rouges

Image courtoisie de hin255 à FreeDigitalPhotos.net

Les deux tiers des personnes affectées par l’arthrite sont des femmes. Dans ce numéro du Mensuel JointHealth™, le comité ACE (Arthritis Consumer Experts) met en lumière la vie et le travail de femmes qui participent activement à la lutte contre l’arthrite. Deux des femmes que nous vous présentons ici sont atteintes elles-mêmes d’arthrite et c’est leur propre expérience de la maladie qui leur a permis de devenir d’ardentes défenseures des personnes atteintes d’arthrite. La troisième est une chercheuse dans le domaine de la rhumatologie (l’étude de l’arthrite et des maladies liées). Ces trois femmes travaillent à l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes d’arthrite. Continue reading

JointHealth™ mensuel : Les femmes et la lutte contre l’arthrite

Les deux tiers des personnes affectées par l’arthrite sont des femmes.

Dans ce numéro du Mensuel JointHealth™, le comité ACE (Arthritis Consumer Experts) met en lumière la vie et le travail de femmes qui participent activement à la lutte contre l’arthrite.

Deux des femmes que nous vous présentons ici sont atteintes elles-mêmes d’arthrite et c’est leur propre expérience de la maladie qui leur a permis de devenir d’ardentes défenseures des personnes atteintes d’arthrite. La troisième est une chercheuse dans le domaine de la rhumatologie (l’étude de l’arthrite et des maladies liées).

Ces trois femmes travaillent à l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes d’arthrite.

Voici Nathalie

Pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas Nathalie Courtois, c’est l’une des blogueuses les plus prolifiques de la section francophone du Réseau de diffusion sur l’arthrite. Son blogue a pour titre:« Ma vie avec Spondylarthrite Ankylosante ». Cliquez ici pour lire ses commentaires publiés. Pour en savoir plus sur Nathalie, ajoutons qu’elle a été en vedette dans le numéro de Mai 2012 du Mensuel JointHealth™ qui traitait de spondylarthrite ankylosante (SA).

Avoir avoir vécu 21 ans avec la douleur comme compagne quotidienne, Nathalie recevait enfin, il y a cinq ans, un diagnostic de SA. Depuis ce jour, elle consacre beaucoup de temps et d’énergie à sensibiliser les gens à cette maladie. C’est ainsi que nous avons eu le plaisir de la rencontrer.Il y a tout juste un an, elle initiait un blogue sur le sujet.

Récemment, elle nous offrait sa collaboration dans le cadre de la rencontre scientifique annuelle de 2013 de la Société canadienne de rhumatologie pour effectuer plusieurs entrevues (en français et en anglais) avec des rhumatologues, des chercheurs et les gens de la rue, sollicitant leur point de vue sur les soins et la recherche sur l’arthrite.

Dans quelques jours, le RDA diffusera une entrevue avec son copain Serge, qui raconte ce qu’il savait à propos de l’arthrite et de la spondylarthrite ankylosante avant de connaître Nathalie et comment ses connaissances ont évolué depuis sa rencontre avec Nathalie. Restez à l’écoute !

Ma vie avec la Spondylarthrite Ankylosante

Une bonne lecture

J’adore lire; c’est un passe temps qui me relaxe tellement et quand je découvre un auteur que j’aime, je dévore tous ses livres.

Comme je souffre de la Spondylarthrite Ankylosante, je dois souvent accepter que durant  plusieurs jours je ne peux fonctionner à mon maximum. Alors la lecture devient pour moi un passe temps très plaisant car je suis fréquemment confinée à mon sofa lorsque bouger devient trop pénible. Continue reading

Ma vie avec la Spondylarthrite Ankylosante

Et oui, il faut préparer la maison pour l’hiver…

A chaque automne quand je vois les feuilles tomber des arbres, je me dis que je suis très chanceuse d’avoir un copain merveilleux qui va les ramasser pour moi… Bien que ce soit une corvée incontournable, je serais incapable de ramasser le dixième de toutes ces feuilles qui tombent sur ma propriété sans que ça me cause un terrible mal de dos. En plus, cela me donnerait sûrement aussi de la douleur partout ailleurs dans mon corps d’arthritique. Continue reading

Ma vie avec la Spondylarthrite Ankylosante – Une fasciite plantaire sur la plage

Une fasciite plantaire sur la plage.

La fasciite plantaire est une condition très désagréable ; marcher devient difficile, conduire sa voiture est souvent très pénible et se promener sur le sable d’une plage peux devenir extrêmement douloureux.  J’ai souvent ressenti la fasciite plantaire lors de mes déplacements en voiture et quelquefois appuyer sur les freins était horriblement pénible. Continue reading