Menu Close

COVID-19 : Ce que le virus signifie pour les personnes souffrant d’arthrose ou d’une forme auto-immune d’arthrite

image of the coronavirus molecule

Certaines personnes souffrant d’arthrite courent un risque plus élevé d’attraper un rhume ou de contracter un virus, tel que la grippe. Et c’est également vrai dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Si vous souffrez d’ARTHROSE, voici ce que vous devez savoir :

Les personnes souffrant d’arthrose qui présentent des facteurs de risque, comme le fait d’avoir plus de 60 ans ou de souffrir de graves comorbidités sous-jacentes, telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires ou l’obésité, devraient suivre les conseils de Santé Canada quant aux mesures supplémentaires à prendre pour se tenir à l’écart d’autres personnes, notamment en restant chez elles autant que possible et en évitant les foules, en particulier dans les espaces mal ventilés.

Pour réduire le risque d’exposition au COVID-19, les recommandations de Santé Canada (voir le lien ci-dessous) sont sensiblement les mêmes que dans le cas de la grippe. Il s’agit notamment des mesures suivantes :

  • Lavez-vous les mains souvent avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes, surtout après avoir été aux toilettes et lors de la préparation des aliments
  • Utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool si vous n’avez pas accès à de l’eau et du savon
  • Évitez tout contact étroit avec des gens malades. Évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche sans vous être d’abord lavé les mains
  • Si vous êtes malade, restez à la maison
  • Lorsque vous toussez ou éternuez :
    • toussez ou éternuez dans un papier-mouchoir ou dans le creux de votre bras, et non dans votre main
    • jetez immédiatement les papiers-mouchoirs utilisés dans une poubelle doublée de plastique et lavez-vous ensuite les mains
  • Nettoyez souvent les objets et surfaces fréquemment touchés avec des nettoyants ménagers ou lingettes nettoyantes ordinaires

Si vous souffrez d’une FORME AUTO-IMMUNE D’ARTHRITE ou D’ARTHRITE INFLAMMATOIRE, voici ce que vous devez savoir :

Les personnes aux prises avec une forme auto-immune d’arthrite (p. ex. la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrite psoriasique ou la spondylarthrite ankylosante) courent un risque plus élevé de développer des infections ou des infections plus graves en raison des maladies elles-mêmes, qui incitent le système immunitaire de ces personnes à s’attaquer à leur propre corps plutôt qu’à des menaces extérieures comme un virus, et des médicaments utilisés pour traiter ces maladies, qui peuvent supprimer le système immunitaire.

Dans le cas de la pandémie actuelle de COVID-19, les patients atteints d’une forme auto-immune d’arthrite sont confrontés à de nombreuses préoccupations et questions, notamment en ce qui concerne les médicaments qu’ils prennent, comme les biologiques (d’origine/biosimilaires), les thérapies à base de petites molécules cibles telles que les inhibiteurs de JAK, les stéroïdes et les médicaments anti-rhumatismaux modificateurs de la maladie (DMARD) conventionnels, tels que le méthotrexate.

Ces médicaments sont essentiels pour prévenir l’aggravation de la forme auto-immune d’arthrite dont souffre un patient. Si vous êtes un patient, vous savez que si vous cessez de prendre ces médicaments, vous pourriez avoir une poussée de votre maladie. En ce qui concerne l’effet de ces médicaments sur une éventuelle infection à coronavirus, nos spécialistes et les autorités sanitaires n’en savent pas encore suffisamment pour donner des conseils formels aux patients. Les experts de la recherche sur l’arthrite ne disposent tout simplement pas encore de données spécifiques sur la COVID-19 chez les patients atteints d’une forme auto-immune d’arthrite et ne connaissent pas actuellement le taux et la gravité de l’infection chez les patients atteints d’une de ces maladies chroniques.

Nous savons par contre que vous devez consulter votre rhumatologue ou un autre professionnel de la santé si vous envisagez d’arrêter ou de réduire votre traitement pour le moment. Seule votre équipe de soins de santé comprend votre maladie spécifique, vos antécédents médicaux et votre plan de traitement actuel.

Voici ce que les patients devraient faire :

  • Si vous avez pris un rendez-vous de routine chez votre rhumatologue, il serait judicieux de lui demander si celui-ci est essentiel ou s’il peut être reporté sans risque.
  • Si vous présentez des symptômes tels que fièvre, toux persistante, essoufflement, fatigue, douleurs ou complications comme une pneumonie, vous devrez peut-être subir un test de dépistage du coronavirus. Si ces symptômes sont présents, vous devez suivre les conseils de Santé Canada pour l’accès aux soins de santé. Voici le lien vers le site web de Santé Canada pour la dernière mise à jour de la santé publique sur la COVID-19 : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus.html.
  • Si votre test de COVID-19 est positif, vous devez en parler à votre rhumatologue dès que possible pour discuter de la gestion de votre maladie et de vos médicaments actuels. Si vous prenez un modificateur de la réponse biologique, un biologique ou un autre médicament novateur, vous devrez peut-être sauter une ou plusieurs doses si vous êtes activement infecté. Là encore, il s’agit d’une décision à prendre avec votre rhumatologue ou le prestataire de soins de santé qui supervise votre traitement contre l’arthrite.
  • Si vous prenez des médicaments pour d’autres maladies ou affections chroniques et que vous avez des questions relatives à la COVID-19, parlez-en au membre de votre équipe de soins qui vous les a prescrits, comme votre dentiste, votre médecin de famille ou un autre médecin spécialiste.

Vous devez rester à la maison ? Restez actif !

Si rester à la maison et éviter les foules est choisi comme moyen de prévention, les patients souffrant d’arthrose ou d’une forme auto-immune d’arthrite devraient tout de même essayer de faire de l’exercice et d’être physiquement actifs dans le cadre de leur plan de traitement pour gérer les symptômes de la maladie et se sentir mieux.

Le comité ACE dispose d’une foule de renseignements utiles et d’idées d’exercices à faire dans le confort de votre foyer, notamment des exercices d’amplitude de mouvement qui peuvent aider à maintenir la mobilité des articulations en réduisant la raideur et la douleur :

Santé mentale

Les personnes atteintes d’une forme auto-immune d’arthrite sont deux fois plus susceptibles de souffrir de dépression que le reste de la population. Le stress, l’anxiété et l’auto-isolement causés par le risque de COVID-19 pourraient certainement déclencher une dépression chez un patient.

Il existe des stratégies utiles pour alléger l’anxiété liée aux nouvelles concernant la pandémie de COVID-19.

Cherchez des moyens de vous concentrer sur des activités qui vous permettent de vous sentir mieux ou plus calme sur le plan émotionnel. Essayez de trouver des activités que vous aimez faire mais que vous n’avez pas faites par manque de temps; vous pourriez vous adonner à un nouveau passe-temps que vous aviez pensé faire un jour, choisir un « best-seller » que vous vouliez lire ou apprendre à faire un « FaceTime » avec un membre de votre famille ou un ami de longue date. Essayez de pratiquer la pleine conscience; essayez de garder vos pensées « dans l’instant présent » plutôt que de penser au pire de la situation actuelle. Cela ne diminue pas la nécessité d’être préparé, mais de temps à autre, cela peut aider à occuper l’esprit.

Pour en savoir plus sur l’état actuel de la COVID-19, voici des liens permettant d’obtenir des informations plus factuelles sur le virus :